La Grande Roue - 2012

Des belles personnes

Tiens le facteur qui sonne
Les nouvelles sont-elles bonnes
Un p’tit café, un p’tit verre
Et v’là déjà sa casquette à l’envers
Fernand qui téléphone
En passant par Boston
Pour le 22 à Asnières
C’est vrai qu’ le progrès faut s’y faire ?

Les écoliers ânonnent
Quelques poèmes choisis
L’instituteur sermonne
Un cancre encore endormi
Qui rêve à la p’tite Julie

Des belles personnes
Des belles personnes
Mais la machine machine
Broie les gens et les lamine
Fais gaffe à la machine
Des belles personnes
Des belles personnes
Les robots sont dans l’usine
Et v’là l’travail qui s’débine
Welcome to the machine

V’là l’Angélus qui sonne
Et l’bedeau qui bedonne
La rue d’Église bouchonne
Et Monsieur l’agent qui sanctionne
V’là ma voisine polissonne
Qui se pomponne et chantonne
Et les amants s’abandonnent
En gestes dont rêvent les nonnes
Les Tati qui tatonnent
Les Duraton qui en font des tonnes
Les Lamoureux et leur bonne
Et l’farceur qui s’bidonne
En taquinant la caissière
Qui additionne de travers

Des belles personnes
Des belles personnes
Mais la machine machine
Broie les gens et les lamine
Fais gaffe à la machine
Des belles personnes
Des belles personnes
Les robots sont dans l’usine
Et v’là l’travail qui s’débine
Welcome to the machine

Des belles personnes

Le paysan qui moissonne
Et le bûcheron qui tronçonne
Mais la machine machine
Broie les gens et les lamine
Fais gaffe à la machine
Des belles personnes
Le tailleur qui façonne
Et le maçon qui maçonne
Les robots sont dans l’usine
Et v’là l’travail qui s’débine
Welcome to the machine
Le clairon qui claironne
Mais lui ne manque à personne
Des belles personnes
Des belles personnes

Ir a la página principal -> Salvatore Adamo.tk